Présentation du Projet PSD

Historique du projet

Le projet de développement des secteurs financier et privé (PSD) exécute des activités sur le financement de la Banque Mondiale et sous la tutelle directe du Ministère des finances.

L’objectif global du projet qui est de contribuer à la croissance menée par le secteur privé à travers le renforcement du secteur financier et du cadre réglementaire des affaires, et des mesures visant à restructurer ou à privatiser certaines entreprises publiques.

Le projet a trois composantes techniques et une composante administrative visant à:

  •  soutenir les efforts du gouvernement pour développer un secteur financier efficace et solide et augmenter   l'accès aux services financiers ;
  • appuyer les autorités dans leurs efforts pour améliorer la gouvernance et la performance des entreprises publiques ;
  • contribué aux efforts des autorités pour alléger le cadre réglementaire des affaires et promouvoir le dialogue secteur public- secteur privé.

Introduction générale.

Le Gouvernement de la République du Burundi a obtenu, un financement de 19 million de dollar américains (US$) de l’Association Internationale pour le Développement (IDA), pour la mise en œuvre d’un Projet de Développement des secteurs Financier et Privé (PSD) en vue d’améliorer la croissance économique du Burundi à travers le renforcement du secteur financier et du cadre réglementaire des affaires ainsi que la restructuration ou la privatisation de certaines entreprises publiques.

Le Projet de Développement des secteurs Financier et Privé a été approuvé par les organes de la Banque Mondiale le 22 décembre 2009. La date de mise en vigueur est intervenue le 1 avril 2010. Le projet sera exécuté sur une période de 4 ans et la date de clôture est envisagée au 28 février 2014.

Un autre don additionnel de 8 million d’USD a été accordé au Projet PSD dans le cadre de la consolidation des réformes initiées par le projet PAGE dans le but de réaliser certains indicateurs  qui n’étaient pas encore achevés au moment de l’achèvement du projet PAGE.

Objectif du projet.

L’objectif global de développement du projet est de renforcer le système financier et d’améliorer l'environnement des affaires par : (a) la modernisation des infrastructures financières (systèmes de paiement) et l'amélioration de la réglementation du secteur financier, (b) des mesures d’appui aux entreprises publiques (EP) sélectionnées afin d’améliorer la structure de gouvernance, et (c) l’amélioration du cadre réglementaire des affaires.

Les activités du Projet PSD sont réparti dans quatre composantes

Composante 1 : la modernisation du secteur financier

La modernisation du secteur financier est composée de sous composantes suivantes :

1)    La supervision bancaire et micro finance ;

2)    La modernisation du système de payement ;

3)    Le développement du marché financier ;

4)    La supervision des sociétés d’assurance ;

5)    Les réformes du système de pension ;

Composante 2 : Privatisation et réforme des entreprises publiques           

La restructuration des entreprises publiques est composée des sous- composantes suivantes :

1)    La privatisation de l’Onatel ;

2)    Privatisation des banques ;

3)    Privatisation des filières café, sucre et thé ;

4)    La restructuration des SPP et ;

5)    Le renforcement des capacités du SCEP. 

Composante 3 : Amélioration du climat des affaires et renforcement du dialogue publique -privé

La composante « Amélioration de l’environnement légal et le partenariat public-privé » est composée de sous      composantes suivantes :

1) L’amélioration de l’environnement légal ;

2)    La communication sur les textes légaux ;

3)    Le dialogue secteur public secteur privé ;

4)    Appui au centre d’arbitrage ;

5)    Appui au normes et standards ;

6)    Renforcement des capacités du ministère du commerce ;

7)    Appui à la profession comptable ;

8)    Appui au tribunal du commerce.

Composante 4 : cadre de mise en œuvre du projet

Le projet est mis en œuvre par une unité de coordination existante opérant sous la tutelle du Ministère des Finances et qui a démontré ses capacités dans la mise en œuvre du PAGE.

Toutefois, la BRB est responsable pour la mise en œuvre technique de toutes les activités relatives à la modernisation du secteur financier.

Le Ministre chargé de la Privatisation et le SCEP sont responsables de la composante qui traite de l'amélioration de la structure de gouvernance et de la privatisation de certaines entreprises publiques.

Le Ministère du Commerce est responsable des activités relatives au secteur privé. 

October 29 2012

>Avis d’appel à candidatures pour le recrutement des cadres techniques et du personnel administratif de l’ARCA Lire plus

Visiteurs